Derniers commentaires

Bonjour; J'ai 71 ans, mesure 1m80 pèse ...

16/10/2015 @ 15:22:48
par Grandgean


Une information valable est toujours très ...

07/12/2012 @ 13:49:03
par Darantière


Je prends de ...

28/03/2011 @ 18:53:56
par Gaborit


je fais de l hyprtention16.9 ...

15/03/2011 @ 19:10:55
par buchetmonique


Calendrier

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
02 Sep 2013 - 00:22:02

Quelques béta-bloquants, antihypertenseurs, définitions, généralités et sevrage

Comme pour toutes les drogues, les béta-bloquants et antihypertenseurs provoquent de la dépendance chez une majorité de victimes ( moins importante que les benzodiazépines et antidépresseurs), donc : Ne jamais interrompre brutalement un traitement bêta bloquant ou antihypertenseur !("l'arrêt brutal de votre médicament peut augmenter votre risque de crise cardiaque et d'autres problèmes cardio-vasculaires !"). mais en faire un sevrage trés lent.

Propranolol (AVLOCARDYL), Nadolol (CORGARD), Sotalol (SOTALEX), Tertatolol (ARTEX), Timolol (TIMACOR), Labétolol(a1-) (TRANDATE), Carvédilol(a1-) (KREDEX), Oxyprénolol (TRASICOR), Cartéolol (MIKELAN), Pindolol (VISKEN), Aténolol (TÉNORMINE), Bétaxolol (KERLONE), Bisoprolol (DETENSIEL), Métoprolol (LOPRESSOR, SELOKEN), Esmolol (BRÉVIBLOC), Nébivolol (TEMERIT, NEBILOX), Acébutolol (SECTRAL), Céliprolol (CÉLECTO). ß-bloquant associé à un diurétique : Métoprolol + chortalidone (LOGROTON), Pindolol + clopamide (VISKALDIX), Timolol + amiloride + hydrochlorothiazide (MODUCREN), Oxprénolol...etc....

Les médicaments contre l’hypertension en question
Les médicaments contre l'hpertension provoquent de l'hypertension ?

bêta-bloquants
Les récepteurs membranaires de la cellule stimulés par des catécholamines, comme l'adrénaline ou la noradrénaline, portent le nom de récepteurs adrénergiques. Depuis les travaux d'Ahlquist, en 1948, les récepteurs adrénergiques ont été divisés en deux groupes, récepteurs alpha et récepteurs bêta.

Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral

l’efficacité et l’utilité de la plupart des traitements conventionnels sont remises en cause

QUELS MEDICAMENTS POUR TRAITER L’HTA ?
une question importante serait de savoir quel médicament spécifique nous devrions préférer pour baisser la tension (la pression artérielle) chez ceux qui, de façon transitoire ou définitive (c’est rarissime) doivent vraiment prendre des médicaments antihypertenseurs.

L'hypertension inférieure à 160/100 ne devrait pas être traitée par médicaments selon le BMJ
Des études suggèrent que plus de la moitié des gens ayant une hypertension légère sont traités par médicaments même s'il n'est pas démontré qu'ils réduisent la mortalité ou le risque de développer certaines maladies dans ce cas, soulignent Stephen A. Martin de l'Université du Massachusetts et ses collègues.

L’hypertension artérielle (HTA)
L’hypertension artérielle (HTA) est une pathologie cardiovasculaire définie par une pression artérielle trop élevée. Souvent multifactorielle, l'HTA peut être aigüe ou chronique, avec ou sans signes de gravité. On parle communément d'hypertension artérielle pour une pression artérielle systolique supérieure à 140 mmHg et une pression artérielle diastolique supérieure à 90 mmHg.

De nouvelles recommandations pour la prévention des maladies cardiovasculaires viennent (décembre 2013) d’être publiées
en mon nom personnel, je vais vous donner mon opinion : il devient de plus en plus visible que les personnes traitées pour une supposée HTA succombent plus souvent de chutes (dues à des pressions trop basses ou à des hypoglycémies, les deux provoquées par les médicaments) qu’à des accidents cardiovasculaires avérés … sans parler des cancers que nos experts n’osent pas encore attribuer à leurs médicaments antihypertenseurs, malgré des données convergentes …

Les traitements de l’hypertension provoquent des cancers
Régulièrement, des auteurs très sérieux (généralement des épidémiologistes, parfois des médecins) travaillant pour un département de Santé Publique d’un gouvernement d’un pays développé) annoncent qu’ils observent plus de cancers chez des patients traités pour hypertension artérielle (HTA pour les intimes) avec un médicament.

Le conseil du docteur michel de Lorgeril
"Tout faire pour ne pas avoir à prendre les médicaments de l’HTA"
"effets catastrophiques sur le risque de développer un cancer"

L’hypertension
La cause principale de l'hypertension est une augmentation de la tension de la paroi artérielle due à une carence en micronutriments essentiels au niveau des cellules artérielles du muscle lisse, engendrant le rétrécissement du diamètre de l'artère et une augmentation de la tension. De nombreuses études cliniques disponibles s'accordent sur les bénéfices de micronutriments non-brevetables, plus particulièrement l'acide aminé arginine et le magnésium. Ils comblent la carence latente en millions de cellules de la paroi vasculaire et détendent ainsi les parois du vaisseau sanguin, ce qui permet d'augmenter le diamètre du vaisseau sanguin et de contribuer à normaliser l'hypertension.
Les produits pharmaceutiques proposés pour le traitement de l'hypertension se concentrent à dessein sur le traitement des symptômes. Par exemple, les béta-bloquants réduisent le rythme cardiaque et les diurétiques diminuent le volume sanguin. Ces produits pharmaceutiques évitent délibérément de corriger les "spasmes" des parois du vaisseau sanguin, qui constituent la cause première de l'hypertension. Dès lors, tout en évitant délibérément de guérir la maladie, ces médicaments ont des effets secondaires néfastes à long terme, provoquant potentiellement de nombreuses nouvelles maladies et, partant, de nouveaux marchés pharmaceutiques.

L’infarctus
La cause première de l'infarctus est un manque de biocatalyseurs cellulaires, de certaines vitamines, de minéraux, de carnitine, du coenzyme Q10 et d'autres transporteurs de bioénergie dans les millions de cellules musculaires cardiaques. Cette carence provoque une altération de la fonction cardiaque et une rétention d'eau dans le corps.  Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement de l'infarctus ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les diurétiques commercialisés pour le traitement de l'infarctus éliminent non seulement l'eau accumulée dans le corps mais évacuent également les vitamines, les minéraux ainsi que d’autres transporteurs bioénergétiques hydrosolubles. En d’autres termes, les médicaments commercialisés pour le traitement de l'infarctus aggravent en fait la maladie et sont également responsables de la courte espérance de vie des patients cardiaques sous traitement diurétique. 
Tout en évitant délibérément de soigner la maladie, ces produits pharmaceutiques éliminent certains nutriments corporels essentiels et aggravent dès lors la cause latente de la maladie. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients souffrant de cette maladie ne sont pas guéris et décèdent finalement de manière prématurée en conséquence directe des actes commis par les accusés.

Les antihypertenseurs augmentent-ils le risque de dépression ?
Des chercheurs ont découvert que les bêta-bloquants et les inhibiteurs calciques, des médicaments utilisés pour soigner l'hypertension, étaient susceptibles de provoquer des troubles de l'humeur.La dépression et certaines maladies cardiovasculaires vont souvent de pair chez de nombreux patients. En outre, des études antérieures ont montré que des personnes qui n'avaient aucun antécédent dépressif sombraient dans la dépression après une crise cardiaque ou une insuffisance cardiaque.Quatre types de médicaments contre l'hypertension ont été étudiésLes chercheurs de l'Université de Glasgow (Royaume-Uni) ont donc cherché s'il existait un lien entre les médicaments prescrits pour traiter l'hypertension artérielle et les troubles de l'humeur.Ils ont donc suivi plus de 144 000 patients âgés de 40 à 80 ans et traités pour hypertension, soit avec des bêta-bloquants soit avec des inhibiteurs des canaux calciques, des diurétiques thiazidiques ou des antagonistes de l'angiotensine. Et ils les ont comparés avec un groupe de 111 000 patients ne prenant aucun de ces médicaments. Ils se sont aperçus que 299 patients sous antihypertenseurs avaient dus être admis à l'hôpital pour dépression majeure.

hypertension et solutions naturels
naturalnews


sevrage : Ne jamais stopper brusquement !
Les régles de sevrage sont identiques pour toutes les drogues psychiatriques
Admin · 1974 vues · Laisser un commentaire

Lien permanent vers l'article complet

http://beta-bloquant.sosblog.fr/victimes-b1/Quelques-beta-bloquants-antihypertenseurs-definitions-generalites-et-sevrage-b1-p27.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)